Les 5e Ossoue s’essayent à la Cyanotype !

20 Mai 2022 | Actions diverses, CDI, Français, Informations ponctuelles

Le vendredi 13 mai dernier, la classe de Mme Dehennin, les 5 Ossoue ont eu la chance de participer à un projet en utilisant un vieux procédé photographique monochrome appelé Cyanotype. Il permet d’obtenir un tirage photographique bleu cyan. Cette technique a été mise au point en 1842. C’est l’artiste Delphine Tambourindeguy qui a animé l’atelier avec eux.

Comment ça marche ?
Ça se passe en deux étapes distinctes. La première correspond à la préparation du papier. Et la seconde c’est la partie artistique où on dispose ses éléments et où on laisse le soleil agir.
Pour la partie papier :
Pour fabriquer la réaction magique, on utilise deux produits chimiques qu’on mélange à proportion égale. Il faut donc autant de Citrate d’ammonium ferrique que de Ferricyanure de potassium. Ce mélange est photosensible. C’est-à-dire qu’il réagit aux UV. Lorsqu’on le travaille, il faut le faire dans une pièce sans lumière naturelle. Delphine avait déjà peint la veille les feuilles de papier. Ce qui était pratique car il faut imbiber le papier avec le produit dans le noir et attendre que ça sèche avant de l’exposer au soleil. Ce qui peut prendre du temps.
La partie créative :
Il ne restait plus qu’à ramasser des mauvaises herbes qui allaient permettre une composition créative. Une fois les feuilles posées sur le papier, est venu le moment de l’exposition aux UV. Delphine a posé une vitre par-dessus les futures œuvres, qu’elle a maintenu ainsi en sandwich, histoire de bien plaquer les végétaux sur la feuille. Il ne restait plus qu’à attendre 10 à 15 minutes. I l faut savoir que le produit sec est plutôt bleu et il vire au vert quand il est cuit par les UV. On aurait pu croire que la couleur bleue allait apparaître au soleil. Or, elle apparaît quand on « rince » le papier du produit. Avant de rincer, il faut bien enlever les herbes. Puis, on dispose les feuilles dans une bassine et on remue pour diluer la solution chimique.
Le résultat était si beau que ça a donné envie à Mme Taghavi de proposer cette technique l’année prochaine à ses futur-es élèves du club photo !